Faites connaissance avec Marc Nijssen, directeur commercial

Marc Nijssen est directeur commercial chez Transuniverse Forwarding depuis près de deux ans. En tant que responsable final du développement commercial de notre entreprise, il est aussi chargé du développement du réseau et des activités telles que la logistique.

Marc Nijssen n’est pas un inconnu dans le monde du transport et de la logistique. Avant de nous rejoindre, il a occupé des postes de direction chez Westerlund (aujourd’hui Euroports), Van den Broeck Transport, Katoen Natie et Van Wellen Storage (aujourd’hui Vopak). Il a également aidé des entreprises à mettre en place de nouvelles structures commerciales, notamment chez Norbert Dentressangle (XPO Logistics), Talke et Gilleman Logistics.

« Cette expérience m’a permis de percevoir la puissance de l’interaction entre le transport et la logistique. En proposant les deux, on crée un ciment pour la relation entre Transuniverse et ses clients. Cela permet de mieux répondre à leurs besoins et de créer pour eux une plus grande valeur ajoutée. C’est pourquoi je me suis attaché à l’expansion et à la professionnalisation de nos activités logistiques », explique-t-il.

Depuis un certain temps déjà, Transuniverse se charge de l’entreposage pour un certain nombre de clients des services de groupage. « Nous disposons à cet effet de 8.000 m² pour les marchandises emballées (y compris les marchandises dangereuses). Nous stockons leurs marchandises et les injectons à la demande dans le réseau de groupage. La demande pour ce service augmente. Dans le sens inverse également : nous avons maintenant de plus en plus de clients de la région qui font d’abord appel à nos services logistiques et choisissent ensuite de nous confier également leurs transports », ajoute Marc Nijssen.

En raison de la demande croissante de services logistiques, Transuniverse a mis en service l’année dernière un entrepôt supplémentaire de 10.000 m² à Sleidinge, non loin de son siège à Wondelgem. « Aujourd’hui, le département Intercargo Logistics représente 3% du chiffre d’affaires. La crise du coronavirus a quelque peu ralenti la croissance. Un certain nombre de contrats qui se trouvaient dans le pipeline ont été suspendus temporairement, mais nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif de 10% du chiffre d’affaires ».

Une deuxième activité que Transuniverse veut sensiblement développer est le groupage sur les pays d’Europe de l’Est. « Nous sommes le leader du marché sur l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Grèce et la Turquie. Les trafics vers l’Irlande et le Royaume-Uni sont également en hausse. Je vois un très grand potentiel de croissance dans les transports vers des pays tels que la République tchèque, la Roumanie, la Pologne et la Hongrie. Ces pays seront prioritaires après la crise du coronavirus ».

« Nous avons également des projets dans d’autres secteurs. Mon ambition est de fidéliser les clients en leur offrant un paquet de services complet. Et davantage de qualité, entre autres grâce à nos points de contact directs », dit encore Marc Nijssen.

play_circle_filled

En haut