Transuniverse est prêt pour le Brexit

Les chances d’un Brexit dur ou  » no deal  » s’accroissent. Il semble désormais inévitable que des procédures douanières seront réintroduites après la séparation le 30 mars prochain. Cela risque d’entraîner de gros embouteillages sur les routes de et vers les ports de la Manche. De plus, de nombreuses entreprises craignent qu’elles auront de grands problèmes parce qu’elles n’ont pas d’expérience en la matière et qu’elles n’ont pas de spécialistes en douane en leur sein. Bien qu’il soit aujourd’hui encore difficile d’estimer ce qui pourrait arriver, Transuniverse sera prêt à absorber le choc.

Il est possible que le nombre de camions à destination et en provenance du Royaume-Uni diminuera. En effet, les autorisations communautaires régissant ce trafic disparaîtront. Le transport devra s’effectuer avec des autorisations dites CEMT. Celles-ci ne sont disponibles qu’en nombre limité, de sorte que la capacité totale de transport routier de et vers le Royaume-Uni risque de devenir insuffisante. En outre, il faudra probablement tenir compte de longs retards dans le trafic routier : un jour normal, le port de Douvres à lui seul traite actuellement pas moins de 10.000 camions. La réintroduction des contrôles douaniers devrait donc entraîner de très longs retards, ce qui réduira de facto encore davantage la capacité de transport.

Transuniverse dispose de plus de 30 conteneurs de 45 pieds ‘palletwide’ ayant la même capacité de chargement que des semi-remorques. Si nécessaire, nous pouvons donc transférer les marchandises de et vers le Royaume-Uni vers ces conteneurs et les transporter par bateau depuis le port de Gand vers Hull. On s’attend à ce que ce port souffrira beaucoup moins de la congestion que les ports de la Manche.

Transuniverse peut également – et surtout – aider ses clients à se préparer au Brexit au niveau douanier. Grâce à notre large éventail de trafics sur des pays situés en dehors de l’Union Européenne, nous employons déjà cinq spécialistes des douanes. Ils maîtrisent les procédures et sont prêts à conseiller et à assister les clients.

Notez que la plupart des économistes s’attendent à ce que les coûts du transport de marchandises de et vers le Royaume-Uni augmenteront d’au moins 10% suite au Brexit. Transuniverse fera tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir ces coûts aussi bas que possible pour ses clients.

play_circle_filled

En haut